Inscription: Articles | Commentaires | Email

Polisse : le quotidien de la Brigade de Protection des Mineurs

0 comm.



Hier soir, j’ai été voir le film « Polisse », avec de gros à priori : encore un film français, ça parle des banlieues et de tout ce qui va avec, on va encore avoir droit aux clichés des cités, etc … Et ben non ! Comme quoi, j’ai été surpris par un film français et des acteurs que je n’attendais pas dans des rôles qui leur vont à merveille.

Synopsis

Le quotidien des policiers de la BPM (Brigade de Protection des Mineurs) ce sont les gardes à vue de pédophiles, les arrestations de pickpockets mineurs mais aussi la pause déjeuner où l’on se raconte ses problèmes de couple ; ce sont les auditions de parents maltraitants, les dépositions des enfants, les dérives de la sexualité chez les adolescents, mais aussi la solidarité entre collègues et les fous rires incontrôlables dans les moments les plus impensables ; c’est savoir que le pire existe, et tenter de faire avec…

Comment ces policiers parviennent-ils à trouver l’équilibre entre leurs vies privées et la réalité à laquelle ils sont confrontés, tous les jours ? Fred, l’écorché du groupe, aura du mal à supporter le regard de Melissa, mandatée par le ministère de l’intérieur pour réaliser un livre de photos sur cette brigade.

Bande annonce

Avis personnel

Polisse

Polisse

Le film « Polisse » est un vrai film « coup de poing », dur et vrai. Pas de maquillage sur les acteurs, les traits sont naturels et marqués. Et c’est mieux, car les personnages sont ainsi criants de vérité; ils arrivent même à nous faire oublier l’interprète célèbre qui est derrière (par exemple, Joey Starr ou encore Marina Foïs).

« Polisse » nous fait passer de la joie à la tristesse, du rire aux larmes en moins de deux minutes. C’est touchant et poignant, voire même tordant au niveau des tripes. La violence et l’éloquence du sujet, des mots et des situations apportent leurs flots de réalisme et de sentiments qui ne peuvent pas nous laisser indifférents.

Entre pédophilie, enfants battus, viols et kidnapping, la Brigade de Protection des Mineurs ne chôme pas et voit son quotidien morbide ponctué de scènes à mourir de rire. Une scène particulière vers la fin m’a fait pleurer de rire : l’interrogatoire d’une adolescente qui, pour récupérer son téléphone dérobé, a dû faire une petite gâterie à des garçons de son lycée. Fred (Joey Starr) lui demande ce qu’elle ferait pour un ordinateur portable; la gamine de répondre : « Ben, c’était un joli téléphone quand même ! ». Et l’équipe de la BPM d’exploser de rire ! (tout comme la salle de cinéma au complet).

Par contre, d’autres scènes m’ont tirées des larmes de tristesse par leur intensité : l’abandon d’un enfant africain par sa mère (elle vit dans la rue), suivi du cri déchirant du jeune garçon et de la tendresse de Fred (Joey Starr) pour tenter de le consoler.

« Polisse » apporte la quotidien de ces policiers, agrémenté de leurs problèmes personnels (ben oui, ils sont humains aussi !), entre divorce et boulimie.

Bref, « Polisse », c’est une grosse tranche de réalisme et de vie, noirci de misère et de violence, mais illuminé de rires et de réussites, tels l’enfant violé qui gagne sa compétition de gymnastique après l’arrestation de son entraîneur.

Je ne vous en dirais pas beaucoup plus, le mieux pour vous est encore d’aller le voir, il en vaut la peine.

Et vous, irez-vous voir « Polisse » ? Si vous l’avez déjà vu, qu’en avez-vous pensé ?

Laissez une réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blue Captcha Image Refresh

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • RSS
  • Facebook
  • Google+
  • Twitter
  • Tumblr
  • YouTube
%d blogueurs aiment cette page :